Amalgame

Quand je serai grande, je serai comme Solange

Solange Knowles vient de sortir son nouvel album A Seat At The Table. Ce troisième album est plus personnel, elle y parle de ses valeurs, ses combats et ceux de ses parents. Quand j’ai commencé à regarder le clip Don’t Touch My Hair ma petite sœur m’a dit « Depuis quand elle chante Solange ? ». J’étais comme are you serious girl ? Quelques fois, sa culture musicale me fait peur, il faut que j’y remédie très vite.

J’ai écouté l’album en entier et c’était comme du miel dans mes oreilles, ou comme mangé une tarte aux fraises : un pur régal, un grand moment de plaisir ! J’écoute beaucoup de Old School, et j’ai l’impression que c’est l’album que j’attendais depuis longtemps.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas écouté un album au complet, d’aimer chacune des chansons et de le noter en disant « WOOOOOOOOOOOOW ». Cet album contient absolument tout ce que j’aime. Une âme, des mélodies qui t’emmènent dans un monde de merveille, des paroles qui délivrent un message d’amour, d’espoir et l’artiste qui se dévoile et qui se met à nue dans chacune de ses chansons.

Si je devais choisir mon coup de cœur de l’album, ça serait la chanson Weary. Je suis tombée amoureuse du beat dès les premières secondes et sa voix est si magnifique. J’ai eu des frissons dès que j’ai entendu sa voix sur cette chanson.

J’ai eu une surprise en écoutant la chanson Mad en featuring avec Lil Wayne. Je ne m’attendais vraiment pas à ce résultat. Je ne suis pas une grande fan du rappeur, mais la manière dont il a contribué à la chanson avec son rap m’a vraiment étonné, ça allait magiquement bien avec l’instrumental.

Son album contient cinq interludes dont deux ou elles donnent la parole à ses parents. Son père parle de son premier jour à l’école et de la ségrégation et des propos racistes dont il a été victime. La chanson qui suit se nomme Mad, le fameux featuring avec Lil Wayne qui est comme une réponse. Une réponse pleine d’amour et de compréhension.

Quant à elle, sa mère parle de ce qu’elle a appris à ses filles dans son interlude. Elle leur a appris qu’il y a tant de beauté et de fierté à être noire. Elle insiste sur le fait qu’être Pro Black ne veut pas dire qu’on n’aime pas les blancs ou autres ou qu’on soit raciste. Et le fait qu’on célèbre la culture noire ne veut pas dire qu’on dénigre la culture des autres.

Don’t Touch My Hair est une ode aux cheveux naturels. En fait, cette chanson vient juste après l’interlude de sa mère, qui vient contribuer au point de vue de sa mère que toutes les femmes noires devraient arborer fièrement leurs cheveux naturels. Son clip est un hommage à la diversité de la beauté noire. Comme elle le dit si bien dans cette chanson « Don’t touch my hair, don’t touch my crown ». Elle l’a réalisé avec son mari Alan Ferguson. On la voit mettre à profit ses talents de danseuses.

La seule critique que je ferais c’est… Pourquoi n’a-t-elle pas sorti son album plus tôt ? Je vous laisse aller écouter ce chef d’oeuvre.

Pour ceux qui l’ont déjà écouté, avez-vous aimé?

  • Les opinions exprimés dans ce texte ne concernent que l’auteur de l’article. 

Suivez-nous sur Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

Wishbone

Amalgame vous recommande