Amalgame

Trop belle pour être célibataire!

J’écris souvent sur les réalités oppressantes de la société et je n’ai aucun regret face à cela. Toutefois, j’avais envie d’écrire sur quelque chose qui me touche plus « directement ». Je vais parler d’un commentaire que j’ai entendu durant toute ma courte vie et que j’entends encore à ce jour.

J’ai toujours été célibataire. Eh oui, je sais. De ma longue vie de 19 bientôt 20 ans (irony alert), aucun copain. D’après mon expertise en la matière, je peux dire qu’il y a deux réactions typiques lorsque je parle de mon éternel célibat. Il y a la catégorie des « sceptiques » qui ne comprennent pas comment cela puisse même être possible, puis la catégorie des « rationnels », qui veulent à tout prix me rassurer que ce célibat a une date d’expiration et qu’un jour je trouverai mon prince charmant. Dans les deux cas, un élément revient toujours : mon physique. Écoutez, je ne suis pas là pour partir un débat de si vous me trouvez belle ou non, car là n’est pas la question. Mais semblerait-il que mon entourage me trouve jolie. Je le remercie, d’ailleurs, car ça se prend toujours bien. Toutefois, lorsque ce compliment est utilisé pour être sceptique face à mon célibat ou pour me rassurer que ça ne peut pas durer bien longtemps, ce « compliment » prend une tout autre signification. Premièrement, ça sous-entend que les garçons doivent s’intéresser à moi uniquement à cause de mon physique et que c’est justement parce que j’ai un beau physique que je ne devrais pas être inquiète. C’est déjà une peur que j’ai de n’être aimée que pour mon physique dans un couple, alors ce genre de commentaire ne fait que l’accentuer. Thanks! Deuxièmement, ça vient dépeindre le célibat comme un état dont il faut se tenir loin à tout prix, puisque les gens sont aussi surpris et veulent autant que je ne parte pas en panique. C’est bon, j’ai jamais été en couple, y a pas de quoi capoter! Troisièmement, -point intimement relié au deuxième-, souvent, le bonheur ne dépend pas d’une relation ou d’un prince charmant. Je ne dis pas que je n’en veux jamais, mais il faut cesser de voir l’amour comme un meilleur accès à la joie. Surtout que les relations peuvent être le début de plusieurs histoires d’horreur, donc ce n’est pas complètement abstrait de vouloir s’en détacher, que ce soit temporaire ou non.

Célibataire et jolie rime avec difficile!

Non. Okay, non! Ça n’a pas rapport! De toute manière, c’est quoi être difficile? Avoir des critères? Vouloir un partenaire qui me respecte?  Faudrait pas, surtout. Comprenez quelque chose, être « belle » ne veut pas dire avoir une longue file d’attente de gars qui veulent m’épouser. Mon corps, oui. Mes courbes en ont charmés plus d’un au nombre de catcalls que je collectionnent, mais je ne suis pas mes courbes. Tomber en amour avec mes courbes ou mon visage, mon sourire, mes cheveux, c’est peut-être une partie du processus, mais ce n’est pas ça l’amour. Encore une fois, cela prétend que les hommes hétéros ne s’intéressent qu’aux femmes pour leur physique. De plus, si je n’étais pas aussi confiante, ce genre de commentaire aurait pu me faire douter de mon physique puisque justement, je n’ai pas mille hommes qui me désirent. Ça aurait été très facile pour moi de faire de mauvaises conclusions avec ce discours.

La réalité est que ce n’est pas le célibat qui blesse ou qui dérange, mais la pression sociale qui entoure cet état en le réservant aux personnes dites « laides » (dites « laides » car, qu’est-ce que la laideur?). D’ailleurs, il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer un célibat comme parfois, il peut n’y en avoir aucune et c’est correct comme ça.  Donc, tant qu’à vouloir appliquer une des deux méthodes classiques, pourquoi ne pas s’intéresser aux raisons du célibat ou tout simplement en faire fie?

  • Les opinions exprimés dans ce texte, ne concernent que l’auteur de l’article

Suivez-nous sur Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

Wishbone

Amalgame vous recommande