Amalgame

J’ai rencontré Justin Trudeau lors des célébrations du mois de l’histoire de noirs

Lundi, le 6 février, en soirée, j’ai eu l’immense plaisir d’assister à un banquet organisé par l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine. Cette députée est une personne que j’admire beaucoup pour sa détermination et parce qu’elle ne baisse jamais les bras. Si vous vous rappelez bien, il y a quatre ans, elle a perdu la course à la mairie face à Denis Coderre. Même si elle disait se retirer de la vie politique, elle nous a bien surpris. Encore aujourd’hui, elle ne m’a pas déçu. En effet, son banquet pour commémorer l’implication des Afro-Canadiens dans le développement de notre patrie a réuni de multiples personnalités publiques noires dont Noémie Lorzema (Compétitrice à LaVoix), l’honorable Ahmed D. Hussen (ministre de l’Immigration) et bien évidemment notre cher premier ministre (selfie boy), Justin Trudeau. Nous avons eu l’occasion d’entendre des discours qui nous rappelait à quel point les Noirs étaient des piliers importants de la société canadienne, mais surtout à quel point nous méritions notre place sur cette Terre. Trudeau a conclu la soirée en nous insistant à constamment briser les barrières du racisme systémique et à ne pas simplement parler de ce problème sociétal en février. Non seulement l’esclavagisme des afros canadiens a été reconnu, mais on a aussi profité du moment pour nous présenter le timbre honorifique du mois. Il arborait Matthieu DaCosta, premier noir a avoir mis les pieds en sol canadien dans les années 1600. Il a pavé le chemin pour toutes les personnes noires ayant immigré depuis. Ils ont bien évidemment honoré Viola Desmond, Michaëlle Jean et notre Usain Bolt local, André de Grasse. Cette soirée a été une bouffée d’air frais pour toutes les personnes qui y ont assisté. Mélanie Joly a une fois de plus tapé dans le mille en commérant le 150e anniversaire canadien, en rappelant à tous et à toutes que le Canada était la terre de plus d’une ethnie et le patrimoine commun d’une population issue de divers lieux et de diverses cultures. Finalement, Trudeau a conclu la soirée en nous rappelant que le combat vers l’égalité était loin d’être gagné et que chaque jour serait une bataille différente qui devrait être faite par tout un chacun.

Je tiens aussi à faire un gros shout out à Lourdenie Jean et Kharoll-Ann Souffrant de m’avoir accompagné lors de cette soirée mémorable, mais surtout à son père qui a été un super bon samaritain. C’est un moment qui sera longtemps gravé dans ma mémoire, pas seulement parce que j’ai touché et parlé à Justin Trudeau, mais aussi parce que pour une des premières fois de ma vie, je me suis sentie chez moi. Je n’ai plus eu l’impression d’être sur une terre d’accueil, mais d’être à part entière Canadienne. Nous sommes là, nous existons et nous avons de la valeur. Et c’est précisément le message que je veux passer aux générations à venir.

68116667313_1437800732931421_818483349_o

Suivez-nous sur Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

Wishbone

Amalgame vous recommande