Amalgame

L’avenir n’est fait que de choix qui t’appartiennent – Marc Levy

« Quand vous vous regardez dans un miroir, qu’est-ce que vous y voyez ? Est-ce que c’est la personne que vous avez rêvé d’être ?  Est-ce que vous êtes passé à côté de votre vie ? Et si une petite voix vous répète que vous n’y arriverez pas, ignorez la et croyez en vous. Et gardez l’espoir car l’amour existe bien … Et surtout continuez à croire en vos rêves car ils peuvent se réaliser. >>  Les frères Scott

« À TOI MENNA 2016

Je ne t’écris pas pour t’en vouloir, je t’écris pour te remercier. J’avais la mauvaise habitude de dire au revoir à mes années d’un regard négatif. Cette année, j’ai décidé de faire les choses autrement. J’ai décidé de voir la beauté qu’on trouve dans le malheur, la force qui est née en nous après ces moments qu’on croyait qui nous tueraient. Car c’est vrai  what doesn’t kill you makes you stronger.

Menna 2016, tu m’as tout appris. C’est grâce à toi que j’ai vu la voie à suivre.

Tu m’as montré que la vie ne reste jamais le même. Les gens partent et d’autres viennent, les moments difficiles ne sont pas éternels .

Menna 2016, t’avais commencé l’année de très mauvais pied, des problèmes financiers suivis par des problèmes avec notre mère, un cœur brisé par l’amour et des échecs qui s’enchainent. Des nuits remplies de larmes jusqu’au lever du jour, des moments où tu souhaitais ne plus faire partie de cette terre et pourtant le matin, tu souriais comme à ton habitude.

Pendant que tu encaissais ces coups de la vie, tu me portais en toi, moi cette Menna 2017. Conçue dans l’espoir d’une vie meilleure, je grandissais dans chaque partie de ton corps. J’attendais le bon moment pour naître. En attentant, j’apprenais à travers les coups durs que tu recevais comment ne pas me sous-estimer, comment avoir confiance en moi et comment croire en mes rêves. Menna 2016, tu as cru avoir tout perdu et pourtant, tel un phoenix, ce n’était qu’un renouveau pour de plus belles aventures.

Un peu avant ma naissance, tu as tenu à me faire un test ultime. D’un coup de lame, tu as tenté de nous tuer toutes les deux. Tu t’en souviens? C’est un peu au même moment que s’est manifesté l’amour, le vrai. C’est à dire l’amour d’un père et d’une mère pour leur enfant. Notre père et notre mère ont choisi de mettre de côté leur orgueil et nos différends pour notre bien-être. D’une certaine façon, je crois que cela nous a sauvées. Ou devrais-je dire, ça ma sauvée.

Menna 2016, grâce à toi j’ai confiance en moi. À travers la haine, tu m’as donné l’amour. L’amour de la vie et de moi-même. Tu étais aveugle. Tes yeux ne voyaient plus rien à travers les larmes, la colère et les déceptions. Aujourd’hui, je vois.

Avant de partir, tu as tenu à m’indiquer qui étaient mes vrais amis, qui en valait ou non la peine. Sans oublier que tu m’as appris à sourire. Un vrai sourire cette fois.

Cette Menna 2017 est la vraie moi. Celle que j’avais déjà étée et que j’avais perdue. Aujourd’hui, je me suis retrouvée et pour ça, Menna 2016, je t’en remercie. C’est grâce à toi, qui as touché le fond, que je sais aujourd’hui ce que je suis et ce que je vaux.

Dear new year, Menna 2017, Menna is ready for your challenges.

Suivez-nous sur Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

Wishbone

Amalgame vous recommande