Amalgame

Parles-tu encore le Kréyol (Créole)?

Le créole haïtien, c’est une langue dont je suis fière et surtout que je continue à découvrir. J’ai décidé d’élaborer sur ce sujet, car je tiens à ce que dans ma communauté, les jeunes puissent être capables de s’exprimer en créole. Je suis née à Montréal, le français est important parce que nous sommes au Québec, l’anglais quant à elle est la langue internationale, mais en tant que personne d’origine haïtienne, je considère que le créole doit continuer à avoir sa place dans nos familles.

Historiquement, il est difficile de dire quand le créole haïtien est apparu. Selon certains historiens, environ vers 1728 il y avait une population approximative de 50 000 esclaves et un peu moins de colons français. Par contre, entre 1740 et 1791 le nombre d’Africains qui travaillaient dans les plantations de Saint-Domingue était estimé à un demi-million. On donnait comme nom à ceux qui étaient nés en Afrique « basale » qui signifie, brute, peu raffinée. Puis, ceux qui étaient nés à Saint-Domingue étaient appelés « kréyòl » (créoles). Le Créole haïtien apparait dans le contexte des sociétés de plantations de Saint-Domingue, lorsque les esclaves africains, qui parlaient des langues du Niger-Congo, ont été exposés aux variétés françaises non standardisées et non homogènes parlées par les colons. Alors, ils ont tenté d’assimiler ces variétés. ( Hugues St-Fort, What is Hatian Creole?)

D’ailleurs, le Créole haïtien est membre du groupe de créoles dont la base est le français, car une partie importante provient de celui-ci. Par contre, sa syntaxe, son système sémantique; système représentant en mémoire l’ensemble de nos connaissances conceptuelles à propos du monde (Évaluation et axes de rééducation des troubles lexico-sémantiques p.2) se distingue grandement du français. Dans un autre ordre d’idée, j’ai déjà entendu personnellement que le créole était une langue de paysan… Hum okay. J’ai l’impression que c’est comme me dire que c’est une langue de pauvre. Je n’en suis pas si sûre. Beaucoup d’iles antillaises parlent le créole comme la Guadeloupe, la Martinique, l’Île-Maurice, La Réunion. Bref, j’ai beaucoup de difficultés à comprendre et à accepter ce genre de commentaires. Tu peux avoir des raisons différentes de ne pas parler le Créole, mais c’est un autre pair de manche quand tu commences à la dénigrer.

À la maison ou hors de chez moi, mes parents me parlaient en Créole. Ils étaient beaucoup plus à l’aise. Je comprenais ce qu’ils me disaient. Par contre pour répondre j’avais des difficultés ( je trouvais que je ne parlais pas bien), puis mes frères et sœurs me niaisaient parfois. On va dire que ç’a été l’élément déclencheur. Peut-être que tu diras que j’étais trop dur avec moi-même, mais je ne supportais pas le fait que des gens qui ne sont pas haïtiens parlent mieux le créole que moi. Ça m’énervait. Donc, j’ai décidé de pratiquer, faire des conversations même si je faisais des erreurs. À un moment donné sans m’en rendre compte c’est devenu fluide sur mes lèvres et j’étais confortable à le parler.

Dans un futur proche, si j’ai des enfants, il faut qu’ils sachent parler le Créole. Je veux qu’ils la connaissent comme une richesse et qu’il fasse partie intégralement de leur culture. Je trouve que c’est important de la transmettre. Je me vois mal envoyer mes enfants à l’école, où ils auront certainement des cours d’anglais et même à option comme l’espagnol et qu’ils n’arrivent même pas à maîtriser leur langue d’origine.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre le Créole haïtien, il y a de tout sur internet et certainement sur YouTube tu trouveras des personnes qui donnent les bases. De même, j’ai découvert récemment que le Cégep Marie-Victorin offrait un cours de Créole, fais-y un tour. Puis, si tu veux rire, je te suggère de suivre la page Facebook de Murphy Cooper qui a bien l’air d’avoir un amour pour cette langue. Enfin, je continue à apprendre davantage sur le Créole et le prochain défi, ça sera de pouvoir l’écrire de la bonne façon. Je souhaite particulièrement que les jeunes haïtiens et haïtiennes soient capables de s’exprimer dans la langue de leurs parents.

Sais-tu parler le créole? Pourquoi aimes-tu cette langue? Est-ce important pour toi de parler le créole?

Suivez-nous sur Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

Wishbone

Amalgame vous recommande