Amalgame

Comment se préparer pour une entrevue?

Chaque étape de recherche d’emploi est un objectif en soi. On devrait toujours prioriser la qualité à la quantité : donc vaut mieux postuler à peu d’offres très ciblées mais y investir plus de temps. Je vous conseille de personnaliser votre CV au maximum et à moins qu’elle ne soit spécifiquement demandée: évitez les lettres de motivation. Votre CV devrait comprendre les deux informations capitales qu’on retrouve dans la lettre : votre présentation et ce que vous recherchez/votre motivation. Il est plus facile de faire les courses le ventre plein et de chercher un emploi quand on a déjà un emploi. Cela n’implique pas que vous devez accepter n’importe quoi, mais pensez-y avant de quitter votre emploi sur un coup de tête!

Bref ! Vous avez obtenu une entrevue ? Comment vous préparer ?
1. Informez-vous sur l’organisation, sur l’équipe : Linkedin, glassdoor et ratemyemployer sont faits pour cela. Faire une analyse du poste affiché, qu’est-ce que la personne va devoir accomplir dans ce mandat, les exigences en termes de compétences et connaissances et quelle est la personnalité recherchée ? Pour bien performer en entrevue, la compréhension de ce qui est recherché est primordiale. Il faut ensuite se demander quelles sont vos forces pour le poste mais aussi les défis que vous allez rencontrer : ce qui vous manque.
2. Votre tenue et votre non verbal font partie de votre préparation. On considère qu’on est généralement évalué à 55% sur notre apparence; à 35% sur nos gestes et à peine 10% sur ce qu’on dit! Il vaut mieux être overdressed et ensuite venir plus décontracté si le code vestimentaire le permet… Votre gestuelle doit être maitrisée. Il est bien vu en Amérique du Nord de regarder dans les yeux, de garder ses mains mobiles, mais de façon mesurée (pas comme un cadran électrique surchauffé ni comme une momie!) On regarde aussi dans les yeux quand on serre la main : la poignée de main doit être assurée, mais sans pour autant broyer la main de votre interlocuteur.
3. Ayez en tête un speech d’ascenseur. Vous devriez être capable de vous présenter en une minute, 3 minutes ou 5 minutes. Au besoin, entrainez-vous face à une personne de confiance qui jouera le rôle du recruteur! Pour se présenter, on commence chronologiquement par notre cursus scolaire (ou nos formations professionnelles) et on passe rapidement à nos expériences en tentant de raconter une histoire. Avec un début et une fin. Vous présenterez aussi vos raisons de départ pour expliquer vos transitions et essayez de commencer à mettre la table sur votre personnalité : si vous aimez quand ça bouge, mentionnez-le comme une motivation pour vous.
4. Si l’entrevue se fait dans un cadre comportemental, il est essentiel de répondre aux questions à la 1ère personne du singulier et de donner des exemples concrets et concis. Les questions devraient toucher les compétences interpersonnelles déjà identifiées lors de la description de poste. Lors des questions négatives (des contre-exemples), il est essentiel de montrer ce que vous avez appris de vos erreurs. Exemple :
i. Capacités relationnelles : Donnez-moi un exemple où votre sens relationnel a permis de débloquer une situation?
ii. Service à la clientèle : Que faites-vous dans une situation où la personne au téléphone est en colère et ne vous laisse pas reprendre le contrôle de la discussion ?
iii. Leadership : Donnez-nous un exemple de projet où vous avez dépassé les attentes ? Ou au contraire : Donnez-nous un exemple où vous avez manqué de leadership ?
iv. Sens politique : Démontrez-nous à l’aide d’un exemple une situation où vous avez pu utiliser votre sens politique pour faire avancer un dossier ?
v. Résolution de problème : Décrivez-nous une expérience où vous avez dû surpasser des obstacles ? Comment avez-vous pu résoudre ces problèmes ?

5. Posez des questions : ayez une liste préparée (pas d’improvisation !) Vous pourriez utiliser la description pour vous inspirer et vous assurer que vous avez bien compris le mandat…
6. Points forts et points à améliorer : Ne pas savoir quoi répondre est INACCEPTABLE! (à moins que vous ayez 16 ans…) Vous devriez avoir 3 forces et 3 faiblesses identifiées qui démontrent que vous vous connaissez bien… Vous pouvez être malin et utiliser des forces et faiblesses qui vous servent pour le poste.
Exemples de forces:
i. Si le poste demande à travailler en équipe : Entregent ou bon sens du service à la clientèle.
ii. Si le poste demande de travailler avec beaucoup de pression : Parler de votre bonne humeur, de votre capacité à gérer votre stress ou de votre dynamisme.
iii. Si le poste demande du tact et de la diplomatie, déclarez que c’est votre force. Il faut que ce soit pertinent par contre et authentique. Vous pouvez juste choisir de mettre de l’avant ce qui a du sens pour le poste ou l’organisation. Vous pouvez aussi vous appuyer de façon subtile sur les valeurs de l’organisation. (SUBTIL, on a dit !!!)
Exemples de points à améliorer :
i. Si le poste exige de travailler en équipe, dites que vous n’aimez pas travailler seul.
ii. Si le poste vous demande d’automatiser : vous pouvez dire que vous êtes paresseux!
iii. Si le poste n’est un pas un poste avec beaucoup de détails, dites que vous aimez aller vite et que cela a pu vous jouer des tours.
iv. Vous pouvez aussi dire que vous manquez de concision, que vous avez du mal à dire non, que vous travaillez à améliorer votre sens politique (tout le monde en manque !)

7. Concernant le salaire, ayez une idée claire de ce que vous souhaitez et pouvez demander. Un changement de carrière ou une évolution peut ne pas s’accompagner tout de suite d’une augmentation ! N’ayez pas peur de clarifier les avantages sociaux. Dans certaines compagnies, ils représentent environ 10% du salaire alors que cela peut monter à 35% dans d’autres organisations…

Y a-t’il des questions interdites ?
En tant que personne racisée, cela peut devenir plus complexe. Un recruteur ne devrait en aucun cas vous questionner sur votre situation personnelle, votre origine, un handicap, votre appartenance culturelle ou religieuse. Dans un contexte de programme d’accès à l’égalité, vous pourriez être questionné sur votre genre, vos handicaps ou votre appartenance à minorité visible ou culturelle: ceci est alors une exception et doit être documenté. Ces questions doivent être posées à tous sans discrimination et vous n’êtes jamais obligé de répondre…

Point bonus : en situation de recherche d’emploi : verrouillez vos comptes de réseaux sociaux ! Personne ne veut vous voir en maillot, debout sur le bar à Varadero, à moins que vous ne cherchiez une job de gogo dancer ! Mais si c’est le cas : GO FOR IT !!!!!
Bref, il nous faut déployer des trésors d’ingéniosité pour nous dépasser et prouver notre valeur pour accéder au sésame de l’emploi convoité… Mais cela vaut le coup, à chaque fois qu’en tant que racisé nous accédons à une situation privilégiée : nous devenons un modèle pour ceux qui nous suivent…

Suivez-nous sur Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

Wishbone

Amalgame vous recommande